La plantation d’ail à l’automne

Quoi planter?

De préférence, choisissez des variétés rustiques produites localement. Vous trouverez plusieurs variétés produites au Québec dans les marchés publics ou chez des producteurs de votre région. Évitez l’ail d’épicerie importé: les bulbes peuvent avoir été irradiés ou traités chimiquement pour empêcher leur germination durant leur période d’entreposage.

Chaque année, gardez une partie de votre récolte pour replanter. Conserver ses semences permet un meilleur contrôle des maladies et ravageurs. Sélectionnez des bulbes sains et fermes sur lesquels vous prélèverez les plus gros caïeux.

Combien?

La quantité

dépend de votre consommation annuelle ! Chaque caïeu mis en terre produira un bulbe.  Pour récolter 50 bulbes (ration annuelle si 1 bulbe par semaine), il faut donc planter 50 caïeux (environ 1 kilo).

Où?

En plein soleil dans un sol léger, fertile, riche en humus et qui se draine bien. Le pH optimal se situe entre 6 et 7.  Évitez les milieux ombragés et les sols humides qui favorisent les maladies fongiques. Pour améliorer le drainage en sol argileux, il est conseillé de planter l’ail sur des billons surélevés. Tous les types de sols (argileux ou sablonneux) bénéficient d’un apport en matière organique (compost et fumier mature à raison de 5 à 10 kg par m²). Pour prévenir le développement des maladies, on suggère de faire une rotation de 4 ans sans alliums sur la même parcelle.

Quand planter?

Idéalement à l’automne, environ un mois avant le gel définitif du sol dans votre région (mi-septembre à fin octobre). Semer à l’automne donne une longueur d’avance aux racines qui se développent tranquillement sous la neige. Ceci assure une levée printanière hâtive et respecte le cycle naturel d’Allium sativum.

Comment?

Divisez les bulbes délicatement un peu avant la plantation pour éviter qu’ils ne se dessèchent. Plantez chaque caïeu (gousse) séparément, la pointe vers le haut en les couvrant de 2-3 cm de terre. Laissez 10-15 cm entre les caïeux et 20-25 cm entre les rangs. Quand le sol sera gelé, recouvrez la parcelle d’une bonne couche de paillis (feuilles déchiquetées, paille) pour favoriser l’accumulation de la neige, la meilleure protection hivernale.


Source :
https://ail.quebec/les-types-dail-du-quebec/

2 thoughts on “La plantation d’ail à l’automne

  1. Claude Lefebvre says:

    Vous proposez de mettre du paille sur l ail lorsque le sol sera gelé.Le jardin communautaire sera t il ouvert après les premiers gels peut le mettre AVANT?

  2. Michael Lauzon says:

    Les 8 jardins communautaires de l’arrondissement fermeront leurs portes au 1er novembre, vous pouvez planter votre ail et réaliser le paillage avant cela, sans aucun problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *